International People's Front

Dismantle NATO! End Imperialist Wars! Free the People!

Dismantle NATO! End Imperialist Wars! Free the People!

Statement on the NATO Summit 2022

[ French translation » ]

The International Coordinating Network stands with the people of the world condemning the upcoming summit of the North Atlantic Treaty Organization (NATO) in Madrid. We call for the dismantling of NATO in order to demilitarize Europe and to fight for the building of a just peace.

Around the world, NATO states maintain an intricate network of military bases and military installations, from the UK to Saudi Arabia to the Philippines, which violate national sovereignty and cause environmental damage and social disruption.

NATO continues to destabilize sovereign countries and prop up reactionary and fascistic governments across Europe, including in Poland, Ukraine, Turkey and Hungary. NATO gives unwavering support to Israel’s genocidal occupation of Palestine, and NATO member Turkey has initiated military aggression in North and East Syria and in South Kurdistan (Northern Iraq) in a brutal war to eliminate the Kurdish people. NATO members also led the so-called Operation Ocean Shield that harassed and displaced fisherfolk communities in Somalia and have assisted African Union forces in cracking down on people’s movements in Sudan and Burundi.

The prolonged armed conflict today between Ukraine and Russia can be traced back to NATO’s very beginnings, with its founding policy explicitly to surround and contain Russia. This has led to NATO’s military build up in the Black Sea and Mediterranean including US bases and use of bases in Greece and Cyprus; dozens of annual military exercises involving tens of thousands of forces and nuclear-armed ships in the Mediterranean, Arctic, and European countries surrounding Russia; and recruitment of former Soviet republics neighboring Russia into the alliance since 1999.

The Russian military entry into Ukraine was preceded by a series of provocative and aggressive actions by US-NATO forces and deadly attacks aganst the independent Donbass republics. This has included the sale and transfer of weapons to Ukraine, large-scale air exercises in the country, flying US aircraft over Russia’s borders, sending the UK navy’s air-defense destroyers, statements about minstrengthening NATO’s flank in Romania and Bulgaria, and last but not least the open invitation for Ukraine to join NATO. NATO and the US continue to stoke the fires with a continuous export of arms to Ukraine, with an additional $1 billion dollars in military aid pledged by US President Joe Biden coinciding with the NATO Defense Ministers meeting on June 16, bringing the US total to $56 billion since February.

NATO also pushes the bogus line of nuclear deterrence, essentially supporting the nuclear build up of its nuclear-armed members and even preventing its members from signing the TPNW (Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons).

To support its insatiable hunger for militarism, NATO continues to demand larger military budgets and greater military spending from each of its member states, leaving much-needed social services for working people chronically underfunded and stripping budgets for health care even in the midst of a global pandemic. NATO members are expected to spend at least two percent of their GDP on defence. At the Eurosatory arms convention last week here in Paris, President Macron of France indicated his willingness to fall in line with this trajectory, stating that France must shift to a “war economy.”

The United States contributes the largest share of NATO’s budget, followed by the United Kingdom, Germany and then France. The French military budget is slated to be €50 billion in 2025.

The people reject NATO as a tool of US-led war! NATO and its proponents will never achieve real peace and security for the masses of the world. The people can only attain a genuine just peace by organizing for justice and social equity and by forging solidarity amongst peoples, including the recognition of the right to self-determination, economic, and food sovereignty, and self-defense of nations and oppressed peoples from reactionary violence, including US and NATO-led aggression. Peoples movements are already forging this path by fighting to close NATO bases, opposing joint military exercises, and causing disruptions in cities hosting NATO meetings and much more.

As the heads of NATO gather for their Summit in Madrid, we must take to the streets in Madrid and worldwide to demand the dismantling of NATO, an end to imperialist wars and the removal of all foreign troops currently occupying countries without the consent of the people! We pledge to build a movement that fights for a just and lasting peace in order to end all wars of aggression, defend self-determination and free the people!

Dismantle NATO! End Imperialist Wars! Free the People!

Statement on the NATO Summit 2022

Long live international solidarity!


Déclaration du Réseau International de Coordination (RIC-ICN) sur le Sommet de l’OTAN 2022

Démantelez l’OTAN ! Mettez fin aux guerres impérialistes ! Libérez les peuples !

Déclaration sur le sommet de l’OTAN 2022

Le Réseau international de coordination se tient aux côtés des peuples du monde qui condamnent le prochain sommet de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à Madrid. Nous appelons au démantèlement de l’OTAN afin de démilitariser l’Europe et de lutter pour la construction d’une paix juste.

DVD1113 (26/06/2022) Manifestantes marchan contra la OTAN por el centro de Madrid. ANDREA COMAS

Partout dans le monde, les États de l’OTAN maintiennent un vaste réseau de bases et d’installations militaires, du Royaume-Uni à l’Arabie saoudite en passant par les Philippines, qui violent la souveraineté des pays et causent des dommages environnementaux et des perturbations sociales.

L’OTAN continue de déstabiliser des pays souverains et de soutenir des gouvernements réactionnaires et fascisants en Europe, notamment en Pologne, en Ukraine, en Turquie et en Hongrie. L’OTAN apporte un soutien indéfectible à l’occupation génocidaire de la Palestine par Israël, et la Turquie, membre de l’OTAN, a lancé une agression militaire dans le nord et l’est de la Syrie et dans le sud du Kurdistan (nord de l’Irak) visant à éliminer le peuple kurde. Les membres de l’OTAN ont également mené la soi-disant opération Ocean Shield qui a harcelé et déplacé des communautés de pêcheurs en Somalie et ont aidé les forces de l’Union africaine à réprimer les mouvements populaires au Soudan et au Burundi.

Le conflit armé prolongé qui oppose aujourd’hui l’Ukraine et la Russie remonte aux tout débuts de l’OTAN, dont la politique fondatrice visait explicitement à encercler et à contenir la Russie. Cela s’est traduit par le renforcement militaire de l’OTAN en mer Noire et en Méditerranée, notamment par l’installation de bases américaines et l’utilisation de bases en Grèce et à Chypre, par des dizaines d’exercices militaires annuels impliquant des dizaines de milliers de soldats et de navires dotés d’armes nucléaires en Méditerranée, dans l’Arctique et dans les pays européens entourant la Russie, et par le recrutement dans l’alliance, depuis 1999, des anciennes républiques soviétiques voisines de la Russie.

L’entrée militaire de la Russie en Ukraine a été précédée d’une série d’actions provocatrices et agressives des forces de l’OTAN et des États-Unis et d’attaques meurtrières contre les républiques indépendantes du Donbass. Ces actions ont inclus la vente et le transfert d’armes à l’Ukraine, des exercices aériens à grande échelle dans le pays, le survol des frontières russes par des avions américains, l’envoi de destroyers de défense aérienne de la marine britannique, des déclarations sur le renforcement du flanc de l’OTAN en Roumanie et en Bulgarie et, enfin et surtout, l’invitation ouverte à l’Ukraine à rejoindre l’OTAN. Les États-Unis et l’OTAN continuent de jeter de l’huile sur le feu en exportant continuellement des armes vers l’Ukraine. Le président américain Joe Biden a promis une aide militaire supplémentaire d’un milliard de dollars à l’occasion de la réunion des ministres de la défense de l’OTAN le 16 juin, ce qui porte le total des aides américaines à 56 milliards de dollars depuis février.

L’OTAN prône également la dissuasion nucléaire, en soutenant essentiellement le développement nucléaire de ses membres dotés de l’arme nucléaire et en empêchant même ses membres de signer le TPNW (Traité sur l’interdiction des armes nucléaires).

Pour soutenir sa soif insatiable de militarisme, l’OTAN continue d’exiger des budgets militaires plus importants et des dépenses militaires plus élevées de la part de chacun de ses États membres, laissant des services sociaux indispensables aux travailleurs et travailleuses chroniquement sous-financés et réduisant les budgets pour les soins de santé, même au milieu d’une pandémie mondiale. Les membres de l’OTAN sont censés consacrer au moins deux pour cent de leur PIB à la défense. Lors de la convention d’armement « Eurosatory » la semaine dernière ici à Paris, le président français Macron a indiqué sa volonté de s’aligner sur cette trajectoire, déclarant que la France doit passer à une “économie de guerre.”

Les États-Unis contribuent à la plus grande part du budget de l’OTAN, suivis par le Royaume-Uni, l’Allemagne, puis la France. Le budget militaire français a été porté à 40,9 milliards d’euros et devrait atteindre 50 milliards d’euros en 2025.

Les peuples rejettent l’OTAN en tant qu’outil de guerre dirigé par les États-Unis ! L’OTAN et ses partisans ne parviendront jamais à instaurer une paix et une sécurité réelles pour les masses dans le monde. Les peuples ne peuvent atteindre une véritable paix juste qu’en s’organisant pour la justice et l’équité sociale et en forgeant la solidarité entre les peuples. Ça comprend la reconnaissance du droit à l’autodétermination, à la souveraineté économique et alimentaire, et à l’autodéfense des nations et des peuples opprimés contre la violence réactionnaire, y compris l’agression dirigée par les États-Unis et l’OTAN. Les mouvements populaires s’engagent déjà dans cette voie en luttant pour la fermeture des bases de l’OTAN, en s’opposant aux exercices militaires conjoints, en provoquant des perturbations dans les villes qui accueillent les réunions de l’OTAN et bien plus encore.

Alors que les chefs de l’OTAN se réunissent pour leur sommet à Madrid, nous devons descendre dans la rue à Madrid et dans le monde entier pour exiger le démantèlement de l’OTAN, la fin des guerres impérialistes et le retrait de toutes les troupes étrangères qui occupent actuellement les pays sans le consentement de leur peuple ! Nous nous engageons à construire un mouvement qui lutte pour une paix juste et durable afin de mettre fin à toutes les guerres d’agression, défendre l’autodétermination et libérer les peuples !

Merci beaucoup !

Démantelez l’OTAN ! Mettez fin aux guerres impérialistes ! Libérez les peuples !

Vive la solidarité internationale !

Subscribe for updates

Thank You, we'll be in touch soon.

2022 © InternationalSolidarity.Org

X